lundi 20 avril 2015

Enfants de la paranoïa, tome 1 de Trevor Shane

4/10


Cela fait un certain temps que ce roman attend dans ma PAL quand je l’ai gagné, il m’attirait vraiment et puis le coté thriller m’a un peu rebuté car c’est un genre littéraire que je ne lit pratiquement jamais.

Résumé :

Règle un : on ne tue pas les innocents.
Règle deux : on ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.

Depuis des siècles une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés : des assassins endoctrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse.
Joseph, vingt-trois ans, est l’un de ces tueurs d’élite. Il ne connaît qu’une réalité : tuer ou être tué. Mais lors d’une réunion dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, Joseph se réfugie à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de seize ans.
Pour la première fois, il découvre le doute. S’il veut protéger la femme qu’il aime, il doit abandonner la vie qu’il a toujours connue et trahir ses frères d’armes. Osera-t-il transgresser les règles ?


Une seule vérité demeure : le premier à tuer est le dernier à survivre.

Citation:

"Sais-tu combien de décès sont attribués à des accidents aux Etats-Unis, chaque année ? Plus de cent mille. Les gens ne sont pas aussi maladroits que cela."

Avis:

Dans ce premier tome l’auteur se concentre sur le personnage de Joseph et sa vie de tueur au sein de la guerre. Il nous détail surtout du coté psychologique mais n’arrive pas à nous le rendre sympathique ou à nous faire comprendre son aveuglement même quand il rencontre celle qui va changer sa vie (dont on ne sait pas grand-chose, à part qu’elle à moins de 18 ans). L’écriture de Trevor Shane ne laisse transparaître aucun sentiment même quand ils sont ensembles.

Trevor Shane semble avoir du mal à créer un rythme par cette histoire, autant les 2-3 premiers chapitres démarrent très vite en nous posant les bases de la guerre secrète autant la majeure partie de l’histoire se déroule assez lentement. L’écrivain nous en dévoile très peu sur les tenants et les aboutissants de la guerre secrète, poussant Le lecteur à se demander si la guerre n’est pas un prétexte à l’histoire d’amour. La narration très proche du journal intime et l’écriture parfois un peu alambiquée, rempli de répétition alourdi la lecture.
La conclusion du livre est plutôt prévisible et rien ne laisse penser que l’histoire pourrait finir autrement.

En bref, un roman avec lequel je n’ai pas du tout accroché. Les personnages manquent de profondeur et la narration manque de rythme. Malgré une fin prévisible, on est amené à se demander ce que devient un des personnages qui se retrouve seule dans le camp adverse. Un livre assez violent (une violence qui n’amène rien) que je déconseille car en plus de ses point négatif la maison d’édition française n’a pas sortie les 2 autres tomes de la série qui auraient peut être pu dévoiler les raison de cette guerre.


Le trailer du tome 1



1 commentaire:

  1. J'ai failli l'acheter l'autre jour, et visiblement, j'ai bien fait de m'abstenir!

    RépondreSupprimer